entete
Agenda

"Une interprétation toujours maîtrisée et une technique sûre à tous points de vue. (...) Le trio Atanassov sut développer une très fine palette de nuances au sein d’un cadre de dynamiques resserré, et ce avec une subtilité particulière dans les nuances piano."
Frankfurter Allgemeine Zeitung, 22 septembre 2010

 

"Le trio se montra à la hauteur de sa réputation déjà élevée dans ce programme, qui se tint sous le signe d’une remarquable exigence de qualité. L’ensemble joua brillamment de bout en bout, avec une qualité de son remarquable et un engagement inconditionnel."
Die Rheinpfalz - Gabor Halasz, mars 2013

 

"Un mouvement enlevé de Ravel fournit au Trio un bis venant de son pays d’origine, et souligna une nouvelle fois la vertu propre à ces musiciens, capables de donner, grâce à beaucoup de transparence, un rendu svelte et élancé aux passages les plus énergiques. Un plaisir divin."
Weilheimer Tagblatt - Andreas Bretting, mars 2013

 

"Ils sont jeunes mais avec déjà une incroyable maturité. Leur fougue n’avait visiblement comme contrepoint que cette splendide envie de jouer ensemble."
Le Journal de Saône-et-Loire, août 2008

 


« Héroïque et gracieux
Le Trio Atanassov en concert à Francfort
»

"De la musique de chambre au sens propre : dans la série de concerts « Museums-Salon », organisée pour sa deuxième édition sous un nouveau nom par la Frankfurter Museumgesellschaft avec le soutien de la Polytechnischen Gesellschaft, des particuliers ouvraient les portes de leur domicile pour accueillir dix concerts de genres variés. Dans une villa art nouveau d’Eschersheim, Simon Enke et Petra Wörner recevaient l’excellent Trio Atanassov, qui s’adapta avec une haute culture du piano à l’acoustique d’un salon de musique plein à craquer. Ainsi, Perceval Gilles (violon), Sarah Sultan (violoncelle) et Pierre-Kaloyann Atanassov (piano) débutèrent par le trio en fa mineur op.65 de Dvořák, avec du sentiment, une partie de piano agréablement claire et sobre en pédale, une chaleur veloutée dans la sonorité des cordes, surtout dans le mouvement lent et, on peut même le dire, un violon qui avait quelque chose de meneur et de racé dans le Finale.
La Fremde Szene III de Wolfgang Rihm se para ici – à l’opposé du cliché d’une musique contemporaine « cérébrale » - d’un côté joueur. Partant de sonorités statiques issues de l’alliage d’harmoniques et d’interventions du piano qui leur font écho, puis progressant par gestes vigoureux, accords répétés et poussée motorique, la pièce retourna comme par un pied de nez à des notes égrenées une à une dans l’extrême grave.
Dans le trio en sol mineur op.15 de Smetana, le trio Atanassov sut marier les différents caractères avec justesse : moments dramatiques quasi-orchestraux, marches héroïques, mais aussi grâce enfantine ou bien souvenir heureux d’une ambiance très « salon de thé viennois ». Le retour à la vie et à l’optimisme après l’épisode de la marche funèbre fut chargé d’expression.
La série sera reconduite l’an prochain."
Frankfurter Allgemeine Zeitung - Guido Holze, 20/10/2012

Audio - Vidéo - Presse - Photos

Diapason - Juin 2014

"Le jeune trio français nous bluffe. Par le choix de son programme mitteleuropa et un sens aigu du dialogue qui nous va droit au coeur.
Contagieux."

"Quelle entrée en matière réussie! Le trio Atanassov donne à entendre toute la variété de la palette expressive du trio en sol mineur de Smetana. Le trio de Dvorak est lui aussi une réussite magistrale.
Le Trio Atanassov a un jeu d’ensemble fascinant. (…) Il livre avec son premier CD chez Hänssler Classic une démonstration en matière de finesse de jeu d’ensemble et de justesse de l’interprétation."

Klassik.com - Heike Nasritdinova

 

"Un monumental programme de musique de chambre « symphonique » tchèque, joué par un trio de premier ordre : le trio Atanassov s’attaque aux sommets foisonnants d’expression du romantisme bohémien, que sont le trio de Smetana et le 3ème trio de Dvorak. Et comme on est en droit de l’attendre - surtout pour cette musique- nous avons ici à l’oeuvre trois musiciens faits d’un métal pur, jamais mis en difficulté techniquement, disposant d’une sonorité luxuriante et finement ciselée, convaincants rythmiquement, et qui, c’est évident, sont menés par l’envie de donner à entendre la structure de manière claire, y compris dans les superpositions contrapuntiques, croisements canoniques, gradations ou resserrements."
Klassik-heute.com - Christoph Schlüren


"The Trio Atanassov is an exciting new presence on the chamber music scene. This pair of Czech trios shows why: they are interpretively fresh, passionate, and accurate.(…)The Trio Atanassov delivers the kind of relaxed precision that makes for an optimal performance of these enchanting little tunes [Dvorak]."
All Music - James Manheim

 

"La valeur n’attend pas le nombre des années, voilà une citation qui illustre parfaitement la prestation de Perceval Gilles, Sarah Sultan et Pierre-Kaloyann Atanassov au temple de Valleraugue pour le festival « off » du Vigan, trois jeunes talents qui firent le bonheur d’une assemblée enthousiaste. (…) Les interprètes ont pu donner la dimension de la pensée musicale sans cesse en renouvellement de cet auteur [Mozart] et se sont montrés dans leur jeu tour à tour équilibrés, gracieux et profonds. (…)

Avec l’exécution du Trio Dumky op. 90 d’Antonin Dvorak le trio enthousiasma littéralement le public. En effet, leur interprétation de la dumka dvorakienne reprenant le thème de la mélodie nostalgique et y ajoutant d’inattendues transitions vers une joie exubérante fut excellente .(…)

C’est un public conquis et debout qui rappela les trois jeunes concertistes pour deux rappels. Pour le rappel, Pierre-Kaloyann Atanassov ayant quitté son piano pour le violon, c’est une charmante pièce de Borodine qu’ils offrirent au public."

Le Midi Libre, 21 août 2007

 

facebook